Actualité,  C'QUOI,  Retraite

Réforme des retraites

Réforme des retraites : des manifestants volent 25 000 euros d’or lors d’un rassemblement non autorisé

Publié le  , mis à jour 
Écouter cet article

Lors des manifestations du 17 avril 2023 à Rennes, des opposants à la réforme des retraites ont pillé une boutique d’or et volés l’équivalent de 25 000 euros.

Quand la colère génère du profit. En marge d’une manifestation à Rennes le 17 avril à la suite de l’allocution d’Emmanuel Macron sur la réforme des retraites et ses projets à venir à 20 h, plusieurs personnes ont pillé une boutique d’or.

Le butin est estimé à 25 000 euros, plusieurs pièces ainsi que des lingots ont été dérobés dans ce commerce spécialisé du centre-ville. Pour le moment, indique France Bleu, aucune interpellation n’a été réalisée.

25 000 euros de préjudice

D’après nos confrères, les individus ont commencé par s’en prendre aux vitrines du magasin. La gérante se trouvait au sous-sol à ce moment-là, elle est remontée après avoir entendu du bruit. Elle a commencé par ouvrir la porte du magasin pour mettre fin au désordre et « pour constater les dégâts ». Les trois vitres brisées, les voleurs sont rentrés dans la boutique et ont tenté de maîtriser la commerçante en la tenant par le bras, rapporte le procureur, Philippe Astruc.

L’un dérobe des carnets de pièces de monnaie en or et des lingots, pendant que l’autre maîtrise fermement la gérante, au niveau des avant-bras.

Le préjudice est estimé à 25 000 euros selon les premiers éléments de l’enquête. Plusieurs lingots d’or ont été dérobés, ainsi que des pièces de monnaies.

Aucune interpellation

Le procureur précise à nos confrères qu’il n’y a eu aucune interpellation pour cette affaire de vol et de vandalisme. C’est le conseil de sûreté départementale (Ille-et-Vilaine), qui se chargera de l’enquête.

Lundi soir, les grandes villes françaises sont devenues le terrain de manifestations sauvages, à peine une heure après la fin de la prise de parole du Président. En à peine deux heures de mobilisation, la tension a éclaté entre forces de l’ordre et manifestants à Paris, Bordeaux, Lyon, Nantes et Rennes. À Marseille, malgré l’interdiction de la préfecture, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées devant la mairie pour chanter leur opposition. 

 

         
manifestants
91

Mr.PiT

  
 
 
  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.